L'accueil des enfants atteints de troubles envahissants du développement

  • Vous êtes ici :
  • Accueil
  • Les troubles du developpement
Les P'tits Babadins

Le réseau Crèches Expansion Family s’engage

Il propose dans certaines crèches, un accueil adapté allant de quelques heures à un plein temps pour les enfants atteints de troubles envahissants du développement, de la communication et du comportement.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes :
23% seulement d’entre eux ont accès à des méthodes comportementales et éducatives adaptées.
80 % d’entre eux en France ne sont pas scolarisés.

Crèches Expansion Family souhaitait donc répondre à ce manque par des structures où enfants avec ou sans troubles apprennent à vivre ensemble.


La diversité des troubles envahissants du développement et de la communication

Les troubles du développement (TED) apparaissent durant l’enfance et se manifestent principalement par des difficultés à échanger avec les autres, à avoir des comportements appropriés ou par l’absence de motivation ou d’intérêt et des difficultés à communiquer.

Ces troubles peuvent aller de troubles très sévères à des comportements inadaptés moins impactant.

Par ailleurs, chaque enfant présente des particularités motrices, cognitives, sensorielles et émotionnelles.

Les enfants atteints de troubles du spectre autistique qu’il soit diagnostiqués ou non, les enfants à mobilité réduite ou porteurs de handicaps sensoriels comme la surdité ou la cécité peuvent être atteints de troubles du développement, du comportement ou de la communication plus ou moins importants.

En effet, comme ces enfants ne parviennent pas à produire, transmettre ou à recevoir d'informations comprises par tous, ces difficultés de communication verbales ou non verbales engendrent souvent frustration, déprime, colères, repli sur soi…
Il existe donc une grande diversité de profils, de formes et de manifestations d’où l’intérêt d’individualiser la prise en charge.


Nous contacter

L’inquiétude des parents

Souvent, les parents se sentent démunis par manque d’information, par déprime ou par peur du lendemain, par angoisse d’un diagnostic, d’une stigmatisation, d’un isolement de leur enfant.

Il est compliqué pour eux d’agir ou de réagir car leur inquiétude inhibe leur action.

La meilleure solution est pourtant de rechercher des aides efficaces en s’adressant aux acteurs médicaux-sociaux.

Plus la prise en charge est précoce, plus elle est efficace en raison de la grande plasticité du cerveau durant la petite enfance.

Les parents sont essentiels dans la détections des troubles et dans l’initiative d’un accompagnement spécifique.

S’ils sont accompagnés par les organismes compétents, leur inquiétude et leur isolement diminuera parce qu’ils seront informés sur le savoir-faire et le savoir-être et verront leur enfant stimulé et sociabilisé de façon adaptée.

Les manifestations qui peuvent alerter

- La rareté ou l’absence de recherche de contact avec l’autre.
Elles se manifestent le plus souvent dans les troubles du spectre autistique (TSA) qui font partie des TED mais aussi pour d’autres profils qui ne font pas partie des TSA.

- La non-réaction à l’appel du prénom.
Là, l’enfant ne réagira pas soit en raison de son déficit de sociabilisation, soit parce qu’il n’entend pas par exemple et que sa surdité n’a pas encore été identifiée.

- Des comportements répétitifs ou stéréotypés.
Ces troubles du comportement incontrôlés sont mis en place par l’enfant pour tenter mais en vain de se rassurer.



Le projet d’accueil individualisé

Il est issu d’une collaboration entre les organismes compétents (CAMSP, MDPH…), la famille et la micro-crèche.
Le psychologue, les travailleurs sociaux, les parents, le médecin, l’éducateur spécialisé de la crèche vont travailler en équipe pour constituer un dossier de suivi qui sera utile pour de multiples raisons :

  • Il comprendra les conclusions des évaluations réalisées par les organismes ainsi que celles des observations faites à la crèche. Ces analyses sont de précieux indicateurs pour identifier les besoins et les ressources de l’enfant.
  • Il donnera des informations complémentaires au professionnel de santé référent afin de dépister la forme des troubles, confirmer ou établir un diagnostic clinique.
  • Il aidera tous les partenaires à préparer et à mettre en œuvre le projet d’accueil individualisé (PAI) qui détermine la répartition des horaires, des rôles, des outils et de fixer les objectifs.

Le protocole, évolutif en fonction des besoins ou des acquisitions de l’enfant préconise une pédagogie et des aménagements dans le temps et l’espace qui limitent son angoisse et l’aide à faire des apprentissages.


Le projet d’accueil individualisé

Les objectifs de l’accompagnement adapté

La pédagogie active dans la micro-crèche tend à renforcer l’autonomie, l’estime de soi, à donner des outils à l’enfant pour se faire comprendre autrement, à augmenter son bien-être et celui de sa famille mais aussi à réaliser les acquisitions pour préparer une entrée à l’école.